La mission

Le comité étudiant Station Polytechnique a pour but de promouvoir le bien-être et la santé mentale dans la communauté étudiante polytechnicienne, tout en encourageant la créativité et en préservant la valeur patrimoniale d’une voiture de métro MR-63 récupérée auprès de la Société de transport de Montréal. Réaménagée et installée dans l’atrium des pavillons Claudette-MacKay-Lassonde et Pierre-Lassonde de Polytechnique Montréal, cette voiture, qui portera le nom « Station Polytechnique-Alstom », accueillera une série d’activités en lien avec le bien-être, comme des ateliers de respiration guidée, des projections d’images ou des séances de jeux de société. Hors des plages programmées, la voiture sera accessible à tous pour lire, s’y reposer ou cogiter sur des idées originales.

 

Nos valeurs

Bien-être

Au cours des dernières années, de nouveaux espaces pour les étudiants ont été aménagés à Polytechnique. Ces espaces sont utilisés surtout pour casser la croûte, discuter et, par-dessus tout, étudier. Pour une étudiante ou un étudiant, trouver un équilibre entre la réussite académique, l’implication, la vie sociale et le maintien d’un mode de vie sain et actif peut être une source de stress importante. Ainsi, la Station Polytechnique-Alstom se veut être un lieu où les étudiants pourront se distraire et accorder du temps à leur bien-être personnel qui, en fait, est nécessaire à leur épanouissement.

 

Patrimoine

Fruit de l’ingénierie montréalaise, la voiture de métro MR-63 qui abrite la Station Polytechnique-Alstom a transporté des millions de personnes aux quatre coins de la ville pendant de nombreuses années. Elle constitue un symbole de vie collective, d’innovation et d’efforts favorisant le développement d’une ville plus consciencieuse de l’environnement. En donnant une nouvelle vocation à la voiture et ses composantes et en déployant ces éléments dans un lieu central à Polytechnique Montréal, le projet Station Polytechnique accorde une importance particulière à l’héritage et au patrimoine de l’ingénierie montréalaise, tout en lui donnant une nouvelle vie. Enfin, ce nouveau lieu pourra être une source d’inspiration pour de futurs ingénieurs aux grandes ambitions!

 

 

 

La Santé mentale

La santé mentale est encore un sujet tabou de nos jours. Pourtant, environ un Québécois sur cinq sera touché par des problèmes de santé mentale au cours de sa vie. Des études démontrent que les jeunes universitaires sont les plus vulnérables. En effet, 75 % des problèmes de santé mentale surgissent avant l’âge de 25 ans. Plus précisément, les hommes de 15 à 24 ans sont les plus à risque. Par conséquent, la population polytechnicienne est susceptible de rencontrer des problèmes de santé mentale, celle-ci étant majoritairement constituée d’hommes faisant partie de cette tranche d’âge.

Le comité Station Polytechnique s’est donné comme mission de promouvoir le bien-être et sensibiliser la communauté étudiante aux problèmes de santé mentale. En effet, la voiture de métro Station Polytechnique-Alstom se voudra un pôle rassembleur d’initiatives portant sur le bien-être et la santé mentale. Par la programmation d’activités qui auront lieu dans la voiture dès sa mise en place au coeur de Polytechnique, le projet Station Polytechnique souhaite faire une différence au sein de la communauté en répondant aux besoins des étudiants en matière de bien-être et de santé mentale.

 

Le développement durable

Le développement durable fait partie intégrante de la formation d’ingénieur qui est dispensée à Polytechnique Montréal. C’est pourquoi la Station Polytechnique-Alstom constituera un symbole fort du développement durable pour l’ensemble de la communauté. En outre, l’apparition d’une voiture de métro suspendue en porte à faux dans l’atrium à la suite de la volonté d’une poignée d’étudiants de génie d’améliorer la qualité de vie des étudiants rappelle à chacun qu’il est possible de réaliser ses propres rêves et d’être un vecteur de changement pour la communauté. La Station Polytechnique est une source d’espoir pour chacun qu’il est possible d’effectuer des initiatives concrètes vers la transition durable. Le visiteur de la Station pourra se rendre compte comment, par la manière dont l’aménagement intérieur est pensé et par la reconversion d’artefacts du métro en pièces de mobilier originales, la démarche de conception a été adaptée pour laisser place aux principes du développement durable.

 

Historique

En 1963, la Ville de Montréal a accordé à l’entreprise Canadian Vickers le mandat de construire les voitures du métro de Montréal. En 1966, le métro ouvre ses portes et propulse la ville au statut de métropole. En 2010, la Société des transports de Montréal (STM), qui opère le service de transport en commun de la ville, annonce son intention de mettre les voitures du modèle MR-63 au rencart. Ces voitures qui sont en activité depuis l’inauguration du service, ont atteint la fin de leur vie utile. Elles seront donc remplacées par des voitures neuves, plus fiables. Afin de soutenir l’idéologie d’une société durable, la STM a lancé en mars 2016 un appel de projets visant à offrir la possibilité de réutiliser des voitures MR-63, dans le but de leur donner une deuxième vie. Le comité étudiant Station Polytechnique a été créé à ce moment afin de répondre à cet appel de projets.

Initié par six étudiants, le projet a grandi et grâce à l’implication active de 13 étudiants et diplômés de Polytechnique Montréal et de l’Université de Montréal. La Station Polytechnique-Alstom aura une vocation vouée au le bien-être au sens large, en grâce à une approche novatrice qui prône le développement d’un espace pour tous.

Aspect technique

Les voitures MR-63 sont les premières à avoir roulé sur le circuit du métro de Montréal. Celles-ci font approximativement 17 mètres de longueur, 2,5 mètres de largeur et près de 3 mètres de hauteur. Elles peuvent accueillir jusqu’à 109 personnes à bord lorsqu’elles sont utilisées en service de pointe. Avec ses 22 fenêtres, la voiture de Station Polytechnique-Alstom sera un lieu très ouvert sur l’environnement de l’Atrium Lorne-M.-Trottier. Ce véhicule patrimonial d’un poids de 13 tonnes sera posé sur un support en acier installé dans le vide technique d’une cage d’escalier, créant ainsi un nouvel espace accessible pour la communauté.

Afin de relever les défis techniques que présente le projet, l’équipe du comité étudiant Station Polytechnique travaille avec la direction de Polytechnique Montréal et de nombreux professionnels de l’externe. La conception de la charpente d’acier, l’ouverture du mur rideau et le transport de la voiture font partie des aspects sur lesquels l’équipe devra se pencher en cours de projet.